H.P. Lovecraft, maître de l'horreur et du fantastique
Récit d'horreur

H.P. Lovecraft, maître de l'horreur et du fantastique

Nouvelles traductions et préfaces inédites de François Bon

Partagez :

 

Vénéré par Stephen King, adulé par Michel Houellebecq, Lovecraft est un des maîtres du récit d'horreur.

Redécouvrez cet auteur avec ces 3 nouvelles traductions inédites de François Bon : soucieux de retranscrire au plus près l'univers de Lovecraft, il a retraduit trois oeuvres majeures en restant très fidèle à la syntaxe et au style de l'auteur.


"Le souvenir que j'avais de mes lectures adolescentes ne correspondait en rien à ce que j'en découvrais maintenant. L'aventure de la traduction à commencé là. Partir de ses propres préceptes sur la narration. Respecter ses constructions avec l'étrange point-virgule au milieu de la phrase."

François Bon

 


H.P. Lovecraft

Né aux États-Unis en 1890 et mort en 1937, Howard Phillips Lovecraft est considéré aujourd’hui comme l’un des écrivains d’horreur et de science- fiction les plus importants du XXe siècle.

     

 « Howard Phillips Lovecraft constitue un exemple pour tous ceux qui souhaitent apprendre à rater leur vie, et éventuellement à réussir leur œuvre. »

Michel Houellebecq

 

 « Je pense qu’il est hors de doute que H.P. Lovecraft est le plus grand artisan du récit classique d’horreur du vingtième siècle. »

Stephen King




 

L'appel de Cthulhu

L'appel de Cthulhu

Les documents retrouvés dans les biens hérités de son grand-oncle, mort dans de mystérieuses circonstances, vont mettre l’anthropologue Francis W. Thurston sur la voie d’une terrible vérité : tapi au fond de l’océan, dans la cité de R’lyeh, l’infâme Cthulhu sommeille en attendant d’imposer son règne sur la Terre, tandis que ses disciples, réunis autour d’un culte secret, préparent son retour…


L’ouvrage culte des amateurs de Lovecraft et la porte d’entrée idéale pour tous ceux qui souhaitent le découvrir. De la musique aux jeux de rôle, en passant par le cinéma, on ne compte plus le nombre de créations inspirées du mythe de Cthulhu.

 

Vu par François Bon

« Un monde où toutes les peurs peuvent surgir du contexte le plus ordinaire et qui nous livre en même temps le plus étrange quotidien de l’Amérique début de siècle.

Des monstres dans les replis de la mer ou les fonds reculés de la terre, la possibilité de traversées du temps, l’étonnement de mondes précédant le nôtre.

Mais tout cela au nom d’un mystère autrement plus haut, celui de la littérature elle-même, qui nous fait en appeler à l’histoire qu’on vous raconte, pour tenir dans le désarroi du monde. »

Dans l'abîme du temps

Dans l'abîme du temps

De 1908 à 1913, le professeur Nathaniel Wingate Peaslee connaît de graves troubles de la personnalité. Durant toute cette période, il semble être  « habité » par quelqu'un d'autre, doté de connaissances approfondies sur le passé et l'avenir de l’humanité. De cet épisode, le professeur ne garde aucun souvenir mais d’étranges rêves refont surface.

Des rêves qui l’entraînent dans une cité à l’étrange architecture, peuplée d’êtres fantasmagoriques…

Une traduction pour laquelle François Bon est reparti du manuscrit original pour la première fois, contrairement aux autres traductions. Une réelle redécouverte du titre de Lovecraft.

Une postface qui remet en perspective L’Abîme du temps et introduit brillamment l’œuvre de l’auteur.

Vu par François Bon

« La terreur, l’horreur, l’informe du rêve, Lovecraft ne les éveille pas pour jouer. Il sait seulement que tout cela nous en disposons déjà, depuis l’enfance, ou dans l’inquiétude du quotidien. Il en est juste un formidable amplificateur.

Et c’est ainsi qu’il est temps de le lire : parce que s’y joue définitivement une bascule majeure de la littérature. »

La couleur tombée du ciel

La couleur tombée du ciel

Un jeune architecte vient à Arkham afin d’étudier un projet de réservoir d’eau potable à l’ouest de la ville. À sa surprise, la population locale semble soulagée à l’idée de voir sa vallée noyée sous les eaux du futur barrage. Il entend alors parler d’une légende qui court à propos d’étranges événements survenus dans les années 1880 sur la Lande Foudroyée, suite à l’écrasement d’une météorite. D’abord sceptique, le narrateur prend peu à peu conscience que la désolation du lieu n’est sûrement pas d’origine naturelle…


La Couleur tombée du ciel, une nouvelle adaptée 3 fois au cinéma.

Suivie d'une autre histoire : La Chose sur le seuil.

 Vu par François Bon

« La singularité de cet homme-là n’est pas moindre : la littérature vient là et se renverse. De Lovecraft, nous savons les livres de sa bibliothèque, la Remington 1906, la date de ses brouillons. Mais nous commençons tout juste à prendre en compte, dans notre lecture, l’essor des villes, le rôle des magazines, la montée des idéologies dans l’après de la Grande Dépression, ou le bouleversement qu’induisent les sciences. »

Pour aller plus loin

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous