Ne meurs pas sans moi de Suzanne Stock

6,9€ // 192 pages
Paru le 03/09/2015
EAN : 9782757846483

Ne meurs pas sans moi

Suzanne Stock

Policiers, thrillers & romans noirs

Partagez :

Sandra Denison aime la vie. Rien ne semble pouvoir arrêter cette brillante avocate new-yorkaise, qui collectionne les succès professionnels comme les hommes. Sûre d’elle, elle ne regarde jamais en arrière. Car le terrible drame de son enfance la ronge. Elle revoit encore les flammes lécher les murs de la maison, se refermer comme un piège infernal sur sa mère. Et ces étranges yeux rouges qui la fixent…



Née en 1975, Suzanne Stock est journaliste. Ne meurs pas sans moi est son premier roman.



« Coup d’essai, coup de maître ! »

Le Républicain lorrain

Tous les titres du même auteur
 

Commentaires

26 octobre 2015
Christine A.

Sandra à tout qu’il lui réussit… ou presque. Elle fait une brillante carrière dans un cabinet d’avocat et fille une idylle presque parfaite avec Marc, un collègue de travail. Tout déraille lors d’une soirée avec sa meilleure amie, où elle va découvrir la trahison de celle-ci. Une trahison qui va la ramener plus loin, dans des souvenirs d’enfance avec une mère pas très aimante. Mais que se passe-t-il autour de Sandra ? Tout semble à la fois réel et irréel, comment démêler le vrai du faux ?

Pour un premier thriller, je trouve que l’auteure a frappé fort. J’ai sentit assez rapidement que quelque chose clochait, sans pouvoir mettre la main dessus. Dans un premier temps je me suis demandée si ce qui arrivait à Sandra était réel. Et dans un deuxième temps, une fois la réponse à ma question, je me suis demandée comment Sandra en est arrivée à ce point, qui est le responsable ? elle même ? ou peut-être son père ?

L’auteure réussi le coup de maître de faire monter le suspens, entre présent et passé, et à mettre le doute à son lecteur jusqu’au bout. Un roman court, mais palpitant qui m’a fait tourner en bourrique, j’en redemande.

15 octobre 2015
Diane Brulotte

Le roman est basée sur une astuce surprenante. C'est déjà pas mal.La présentation des personnages et du contexte de la première partie du roman est banale et laisse un goût de réchauffé et de déjà vu, c'est si convenue que l'évolution du récit est d'autant plus déconcertante. Bascule-t-on dans le fantastique ou dans le mode onirique ? Eh bien, non. On nous entraîne ailleurs et c'est ce qui crée l'intérêt de ce roman. L'auteur a eu la bonne idée de ramasser son roman en moins de 200 pages et c'est tant mieux.

12 octobre 2015
Bernard Granjean

Suzanne Stock : « Ne meurt pas sans moi »
Lu d’une seule traite mais plus pour arriver à l’explication finale que porté par le récit lui-même. On a assez vite compris que l’auteur nous ballade mais où et pourquoi ? On nous livre en vrac les pièces du puzzle et l’on n’a aucune idée de l’image à reconstituer. D’où un sentiment permanent de frustration. Un bouquin à lire deux fois : Une première lecture naïve où l’on se laisse manipuler, une seconde lecture consciente pour découvrir comment on a été manipulé.
Intéressant mais pas vraiment le coup de cœur.

6 octobre 2015
Danielle

« Ne meurs pas sans moi » de Suzanne Stock. Ce livre est irracontable entre polar, récit fantastique, on ne sait pas où nous mène Suzanne Stock. La narration de la première partie nous paraît assez simple, on suit Sandra, jeune avocate qui réussit tout sauf ses histoires amoureuses, semble-t-il. Et tout à coup tout bouscule. C’est là la force du livre. Le style est rapide et efficace. Le lecteur en reste pantois ! Chapeau bas pour ce premier roman très réussi.

4 octobre 2015
DOMINIQUE SUDRE

Dans ce premier roman travaillé tout en flash-back, nous suivons Sandra aujourd’hui et Sandra enfant, à huit ans, malmenée par une mère qui ne trouve plus aucun plaisir dans son couple et agit de façon particulièrement dure avec sa fille, et aimée par un père qui tente de combler le vide affectif. Malgré cette enfance difficile Sandra est une jeune femme à qui tout semble réussir. Elle a tout pour être heureuse, avocate à New York, elle a un amant presque parfait, une amie d’enfance fidèle et un père qui l’adore et la soutient. Puis nous la retrouvons aujourd’hui, alors qu’elle attend Claire, sa meilleure amie. Jusqu’au jour où elle découvre la trahison de son amant, et là, tout bascule…
Vont s’en suivre des réminiscences de souvenirs étranges, des visions, des hallucinations assez incompréhensibles, à la limite du fantastique, pas éloignées des pires visions de films d’épouvante où d’horribles yeux rouges vont poursuivre Sandra, visions dans lesquelles je me suis parfois un peu perdue. Puis l’histoire se déroule, surprenante, étrange, qui pose certaines questions, qui ne sont pas forcément celles qu’on imagine à priori. Impossible d’en dire plus sans dévoiler une partie de l’intrigue, donc là c’est à vous de lire !
Pour un premier thriller, l’intrigue est originale et tient le lecteur en haleine, abordant plusieurs thèmes, culpabilité, amour maternel, vengeance, trahison, et malgré le côté fantastique un peu trop développé à mon goût. Et même si une accro aux polars comme je le suis a vite fait d’en dénouer quelques fils, il faut cependant aller au bout de l’histoire pour tout comprendre !

27 septembre 2015
eirenamg

Ce roman est étonnant, original. Il est impressionnant de maîtrise pour un premier roman. Rempli de faux semblants et l’histoire est maîtrisée de bout en bout. On suit Sandra, jeune avocate d’affaire qui vient d’être promue. Elle est heureuse et veut fêter sa nouvelle promotion avec son amant Mark. Mais celui-ci marié refuse son invitation, elle décide donc d’inviter sa meilleure amie Claire, amie d’enfance pour passer une belle soirée.

Mais le lendemain matin, tout à changé, que lui est-il arrivé ? Pourquoi a–t-elle l’impression qu’on l’observe, elle ne se rappelle plus de rien ? Qu’a-t-elle fait au cours de la nuit ? Pour le reste, plongez vous dans l’histoire.

Au départ on se dit qu’on va un lire un roman classique et pas du tout, au fur et à mesure de l’histoire, on comprend que quelque chose cloche. Le récit entremêle le passé de Sandra enfant, un passé sombre et difficile avec une mère brutale et le présent. Les pensées du père de Sandra donnent un autre point de vue et une densité au récit. Les personnages secondaires comme Claire, Mark parachève cette construction magistrale.

Un régal à lire et le suspense se maintient, se renverse et fait tomber les codes. On ne peut lâcher le livre pour comprendre comment l’histoire va se terminer. Ce livre est vraiment bluffant par son originalité et sa qualité. A découvrir d’urgence.

Vous ne le regretterez pas, alors venez faire un tour dans le cerveau de Sandra et démêler l’écheveau de ses souvenirs.

24 septembre 2015
Jocelyne Fonlupt

185 pages haletantes dévorées presque sans pause en compagnie de Sandra, une brillante jeune avocate new-yorkaise, et de son amie d’enfance Claire, également avocate.
Une histoire de trahison, de vengeance et surtout de culpabilité dans laquelle on plonge. D’inquiétants yeux rouges traquent Sandra. L’amèneront-ils à commettre l’irréparable lorsqu’elle se découvre trahie ? Ou bien quelque-chose de beaucoup plus ancien refait-il surface dans l’esprit de la jeune femme de vingt-cinq ans ? Réponse à la dernière page de ce premier roman maîtrisé de Suzanne Stock, le pseudonyme choisi par Sandrine Depenweiler-Omhover journaliste au Républicain Lorrain. Ça commence tout en légèreté, un peu comme ces romans newyorkais où les héroïnes sont jeunes, belles, cultivées et dont la vie se résume à une fulgurante carrière, largement rémunérée, au détriment d’une vie sociale et amoureuse. Au fil des pages, l’atmosphère s’alourdit, on sent bien que l’auteur nous balade, mais pour nous mener où ? C’est tout le thème de ce polar qui n’en est pas tout à fait un, mais demeure une belle réussite littéraire.

18 septembre 2015
Sandrine Bluetit

Tout tient dans la structure, le reste n'est que du remplissage. Une fois qu'on a compris, on survole la troisième partie puis on passe à autre chose.

18 septembre 2015
Pascale AM

Une intrigue qui prend forme morceau par morceau tel un puzzle tragique... les pages de ce thriller se tournent rapidement tant le lecteur est happé par ce qui se déroule sous ses yeux !

On est parfois dérouté par des scènes qui vont au-delà des limites du rationnel mais tout se met en place petit à petit, certains passages, à la fin du roman, faisant écho exactement à d'autres, au début...

La construction est habile, le style efficace et les personnages attachants dans leur détresse, leur violence...

Un très bon moment de lecture ! Une belle découverte que ce premier roman de Suzanne Stock !