L'Attente de l'aube de William Boyd

7,9€ // 456 pages
Paru le 10/05/2013
EAN : 9782757833827

L'Attente de l'aube

William Boyd

Littérature

Partagez :

Consulter un psychanalyste a parfois des conséquences inattendues : en proie à des troubles sexuels, Lysander croise la fascinante Hettie chez son thérapeute viennois et tombe fou amoureux. Acteur aguerri, il est pourtant démuni lorsque Hettie le conduit à endosser le rôle de sa vie : agent secret. Dans l’Europe en guerre, il traque une taupe de l’armée britannique ? toute erreur de réplique serait fatale…


Né au Ghana en 1952, William Boyd a enseigné la littérature à Oxford avant de se consacrer à l’écriture. Tous ses romans, dont Un Anglais sous les tropiques et

Orages ordinaires, sont disponibles en Points.



« William Boyd multiplie les surprises en faisant preuve d'une imagination sans bornes. Tout est imprévu. Et tout sonne juste. »

Le Figaro



Traduit de l’anglais par Christiane Besse

Tous les titres du même auteur
 

Commentaires

5 juillet 2013
Claudy Olivet

Cette "Attente de l'aube" nous fait plonger de plein fouet dans ce XXe siècle nouveau qui va connaitre ses premiers chambardements.
William Boyd, grand écrivain britannique dont je découvre la plume à travers ce roman, réussit à trousser de manière spectaculaire une histoire d'espionnage rocambolesque, qui a pourtant un semblant de crédibilité.

Son héros, Lysander va se retrouver, à son corps défendant, impliqué dans les affaires politiques et militaires de son pays en guerre. De Vienne à Londres en passant par la Suisse, ce héros malgré lui va aller de surprises en découvertes improbables, tout comme le lecteur qui se demande où il a mis les pieds. C'est alors un roman sans temps mort, commencé de façon étrange (pensez donc Lysander se rend chez un psychiatre pour soigner des troubles sexuels, rencontre une femme fatale dont il va tomber amoureux et à cause d'elle, le voilà embarqué dans le contre-espionnage anglais).

Tout d'abord dérouté par l'angle de départ, j'ai été bluffé au fil des pages par l''imagination débridée et sans bornes de William Boyd. Il mène son héros et le lecteur par le bout du nez. Le lecteur, amateur d'aventures, que je suis, n'a pas pu lâcher le livre avant la fin. Petit à petit, toutes les pièces du puzzle mis à notre disposition se remettent en place et tout devient clair.

William Boyd nous parle également d'un pan de l'histoire britannique peu connu de notre côté de la Manche (au moins par moi): la 1ere Guerre Mondiale vue par le prisme d'une affaire d'espionnage aux enjeux primordiaux pour l'issue du conflit. Cela fut très intéressant.
De l'histoire, de l'aventure, de l'action, de l'amour, de la trahison, du sexe (juste ce qu'il faut): il y a tout ça dans ce roman foisonnant et somme toute sympathique, que l'auteur d'"Un anglais sous les Tropiques" nous offre.

Au final, un bon roman qui m'a fait passer des heures agréables et que je ne regrette pas d'avoir découvert. Un roman divertissant qui m'a transporté dans une aventure trépidante, qui va à cent à l'heure. Un bon moment de lecture.

30 juin 2013
adeline schwalm

livre très énigmatique. Le style est déjà vu mais le style est très agréable à lire. L'auteur a beaucoup le soucis du détail (dans les vêtements, le physique et l'architecture) ce qui permet de s’imaginer facilement dans les années 1914-15. Je suis en général assez peu fan de ce genre mais la maîtrise du verbe et le sens de l'intrigue permet de se plonger facilement dans ce roman. Un des meilleurs livres de la sélection.

28 juin 2013
Jean-Claude Leclercq

Lysander Rief est plutôt bel homme; il est anglais et comédien. Il souffre et se rend à Vienne pour se soigner. Chez son thérapeute, sorte de disciple du Dr Freud, il rencontre Hettie Bull "qui n'est pas son genre" mais avec qui il aura ne relation charnelle intense; Hettie sera à l'origine de sa guérison et de ses aventures.
Lysander est enrôlé contre son gré dans les services de renseignements britanniques. Au début de la première guerre mondiale il est chargé de découvrir la taupe qui livre les plans d'attaque de l'armée britannique aux allemands.
Boyd qui maîtrise depuis bien longtemps l'art du roman nous emmène à travers l'Europe de découverts en surprises et ne ménage pas les rebondissements, sans cependant en abuser.
Il dépeint les personnages, les situations et les lieux comme à son habitude. Il amène le dénouement sans cependant répondre à toutes nos interrogations; comme les grands romanciers humanistes et amateurs d'espionnage que Graham Greene et John Le Carré, il laisse une place pour le doute et le relativisme.
Il est clair que Boyd (avec Mendoza) domine la sélection.

24 juin 2013
Jean-François JAMBOU

Aventures romanesques

Avec cette nouvelle intrigue, William Boyd nous entraine dans une Europe déchirée en proie à la guerre. Le personnage principal, Lysander Rief consulte en psychanalyse un disciple de Freud dans le Vienne de 1913. Il y rencontre une femme fascinante, Hettie Bull dont il s'éprend en résolvant son "anorgasmie. Cela sera bien sûr le point de départ d'aventures romanesques à souhait. Ce pur roman d'espionnage à la construction narrative très maîtrisée nous questionne sur le sentiment de trahison avec beaucoup d'acuité. Dommage que quelques lourdeurs stylistiques n'entachent cette lecture addictive et enlevée. Cependant, Le plaisir ne se boude pas avec un tel écrivain !

24 juin 2013
Richard RIMEUR

William Boyd s'amuse à brouiller les pistes dans ce roman où son héros Lysander Rief, tour à tour acteur et espion peu avant et pendant la première guerre mondiale, s'efforce de trouver un traître tapi au sein de l'état major britannique, donnant des renseignements de première main aux allemands.

Avec sa maestria habituelle, William Boyd, nous conduit en Autriche, en France, en Suisse, et bien sûr en Angleterre, où le personnage de Lysander Rief, ballotté entre psychanalyste et femmes fatales, perdra beaucoup plus qu'il n'y comptait: comme le dit un de ses mentors au sein des services secrets, "tout a un prix", ce, qu'avec un humour assez noir et un pessimisme assez constant, l'auteur excelle à nous démontrer tout au long de son récit.

Si le ton est léger, le fond de l'air est ici plutôt chargé ou à tout le moins extrêmement frais.
Marques d'un grand écrivain, le préambule et l'épilogue justifient à eux seuls la lecture de ce beau livre, qui s'il n'est pas le meilleur de Boyd, détonne avec la production littéraire courante.

11 juin 2013
Nathalie Seghair, membre du jury

Alors que la guerre s'annonce et que l'avènement de la toute puissance de la psychanalyse n'est pas loin, nous suivons dans ce roman de Boyd, le destin tourmenté d'un jeune anglais, Lysander Reif souffrant d'une impuissance anorgasmique.
Par un jeu subtil historico-psychologique, Boyd nous entraine sur les chemins accidentés de l'Europe en guerre et confronte son héros à bien des amours, à bien des lieux où il promène son désarroi et rêve sa vie, lui qui ne trouvera son meilleur rôle qu'en devenant un espion aussi subtil qu'impitoyable.
Roman habile et brillant sur la vérité et le mensonge, mensonge que l'on fait aux autres mais surtout à soi-même, sur l'amitié et la trahison.

8 juin 2013
géraldine muzeau

J'ai lu avec plaisir les aventures de ce héros malgré lui qui, ayant franchi la porte d'un psychanalyste, se retrouve mêlé à la grande histoire, quelque peu à ses dépens.

L'intrigue est construite habilement et je me suis laissée surprendre par quelques rebondissements.

Un bon divertissement sur fond d'histoire et d'espionnage.

7 juin 2013
Pauline-Gaïa, membre du jury

On s'ennuie dans ce roman qui glisse doucement mais sûrement vers la caricature: caricature des personnages, de la psychanalyse, du Berlin des années 40 et de ses artistes. Pas de grande finesse psychologique, pas de grand intérêt stylistique. Bref on finit par faire comme le personnage pendant ses séances psy: s'endormir sur son canapé...

4 juin 2013
jean-claude Grandemange, membre du jury

Ce roman est réussi, car tout y concourt:une construction millimétrée et extrêmement complexe, des personnages attachants et bien campés, et un héros qui n'en est pas un, mais qui est faillible, souvent dépassé et de dimension humaine.
Le lecteur est donc pris par l'histoire, servi qu'il est par un style très travaillé et excellemment traduit par Christiane Besse;contrairement à l'avis de Ronan qui précède, j'ai été bluffé par les reconstitutions de Vienne et de Londres 1913-1916. Le gros effort de recherche historique de l'auteur y est pour beaucoup, mais c'est ce à quoi Boyd nous habitue dans d'autres oeuvres...
En un mot, un vrai plaisir de lecture
JC G.

2 juin 2013
ronan, membre du jury

Honnête roman d'espionnage, dans l'Europe de 1913/1915. Les pérégrinations sentimentalo-guerrières d'un acteur qui va se mêler de la guerre mondiale.
Le tout est riche en rebondissements, pauvre d'un point de vue stylistique, sans grande envergure.
Pas un mauvais moment, mais pas grand intérêt non plus.

 

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous