« ¡ No pasarán ! »suivi de « Le peuple doit se défendre » et de « Ce sang qui coule c'est le vôtre » de Dolores Ibárruri, Salvador Allende, Victor Hugo

3€ // 64 pages
Paru le 23/09/2010
EAN : 9782757819982

« ¡ No pasarán ! »
suivi de « Le peuple doit se défendre » et de « Ce sang qui coule c'est le vôtre »

Dolores Ibárruri, Salvador Allende, Victor Hugo

Documents

Partagez :

Contre la dictature, le fascisme et tous les despotismes, des voix célèbres ont appelé à la liberté. En 1936, c’est au cri de ¡ No pasarán ! que Dolores Ibárruri soulevait les foules espagnoles contre les armées fascistes du général Franco.

Le 11 septembre 1973, depuis le palais présidentiel bombardé par l’aviation chilienne désormais aux ordres du général Pinochet, Salvador Allende lançait un dernier appel à son peuple, affirmant son intention de mourir plutôt que de se rendre.

Et Victor Hugo, en exil après le coup d’État de Louis Napoléon Bonaparte, en appelait à « la délivrance de tous les peuples et à l'affranchissement de tous les hommes ».

Les Grands Discours qui ont marqué l’Histoire,

par des figures d’exception.

 

Commentaires